cl__de_sol_gif Cette séquence aborde la thématique d'Histoire des arts Arts, créations, culture.
Objectif de la séquence :  l'écoute et d'apprentissage de chants traditionnels autour du globe, principalement dédiés à rythmer et accompagner le travail. Ce sont des musiques populaires, de tradition orale.
Problématique :
Quelles sont les caractéristiques musicales des chants de travail et comment a-t-on pu en conserver la trace?
Domaines abordés :   Successif et simultanétimbre et espace.
Nous découvrirons :
- diverses formations vocales et instrumentales, 
- diverses dispositions des voix des chanteurs dans l'espace, 
- divers procédés d'écriture verticale ou horizontale (unisson, doublure, contrechant, bourdon, dialogue, chant responsorial, tuilage, imitation, canon).
Et nous découvrirons l'ethnomusicologie.

Projet musical : O le le, chant de piroguiers du Congo, issu d'un conte, en langage ingala.
Le Uélé est un fleuve au très fort courant. Dans le texte de la chanson, les pêcheurs cherchent un endroit pour pêcher, car ils n'ont rien trouvé ce jour-là. Ils invoquent alors les génies de l'eau, des esprits de la rivière Kasaï.
Le texte met en valeur l'entraide entre les pêcheurs pour se sortir de situations délicates.
La chanson est polyphonique. Elle comporte 4 phrases musicales distinctes.
Phrases A et B :  deux voix à la tierce, une 3e voix intervient de façon ponctuelle comme en réponse.
La phrase C doit être chantée en solo puis en choeur, puis la phrase D en chant responsorial entre deux groupes.
On termine sur une reprise de la partie A.

La video qui m'a permis de réaliser l'arrangement de notre projet (version de Chantal Grosléziat & Paul Mindy:

La partition : O_le_le_part et la fiche des élèves : O_le_le_projet_musical

Activité TICCE : Lorsque la chanson sera bien sue, nous irons expérimenter ces divers procédés d'écriture avec le logiciel Audacity, les élèves ayant la possibilité de s'enregistrer, ils ajouteront à la mélodie divers plans sonores à l'aide d'un microphone (chanter un bourdon, une deuxième voix, répondre, etc. Ils travailleront en binômes s'ils le souhaitent. 

haut_parleur_gif

evelyne girardon

Oeuvre principale : La pluie tombe sur nous, chant de labour traditionnel de l'Ardèche collecté par Dominique Laperche et Christian Oller auprès de Monsieur Sales, habitant du département, en 1976.
Ce chant est interprété par la chanteuse, musicienne et comédienne Evelyne Girardon, fondatrice de la compagnie Beline (1999). L'artiste s'attache à diffuser le patrimoine de la chanson française traditionnelle et a produit de nombreux enregistrements, mais elle anime aussi des ateliers.
Notions abordées : Chant a cappella, bourdon, contrechant (il y a 2 voix secondaires de femmes), briolage (chant de paysan pour mener les boeufs), et onomatopées.
Le lien pour écouter cette chanson sur deezer.

chant et labour

Le texte

la pluie tombe sur nous texte


Oeuvres comparatives : 

rizière Bali

Madura Pulau Kangean  (Indonésie)
Source de l'image
Chant de travail au retour des rizières en Indonésie. Ce chant rythme la marche des travailleurs.
Notions abordées : Chant polyphonique à voix égales (mais voix d'hommes) qui utilise également des onomatopées, différents timbres de voix se mêlent. 
Usage de contrechants, par contre emploi du procédé d'un ostinato mélodico-rythmique, mais pas du bourdon.

champs de coton

Pick a bale of cotton (USA). Chant des esclaves africains travaillant dans les champs de coton.
Notions abordées : Chant polyphonique cette fois à voix mixtes, pas d'onomatopées mais usage de vocalises, de l'effet de la "grawling voice" (voix gutturale). Usage également d'un ostinato (percussions, voix, guitare). Pas de présence d'un bourdon, mais de la technique du chant responsorial et de l'improvisation.
Comme dans la musique indonésienne, on retrouve des exclamations improvisées sur le mode parlé-crié.

Version de Lonnie Donegan

samg19-marins

Les trois marins de Groix (chant de marin, Bretagne)
Source de l'image
Notions abordées : Chant polyphonique interprété par des voix de femmes dans lequel on retrouve l'emploi d'onomatopées. 
Ecriture antiphonique (réponses entre la soliste et le choeur).
La structure est constituée de 11 strophes terminées par un refrain. Une guitare accompagne le chant en arpèges.

La video, interprétation par le groupe Les Pirates

Le texte

Les trois marins de groix

piroguiers congo

Nye Gba (chant de rameurs, Guinée)
Notions abordées : Chant responsorial, voix d'hommes, alternance entre soliste et choeur, emploi de l'ostinato, usage de la voix parlée (exclamations). 

gumboots

Ta la li la le (extrait de la comédie musicale des Gumboots - Rishile Gumboot - Dancers of Soweto, Afrique du Sud).
Ecouter sur la plate-forme deezer (connectez-vous à votre compte ou créez-en un).
Notions abordées : Chant polyphonique interprété par un choeur à voix égales (voix d'hommes), onomatopées, exclamations. Ostinato mélodique, chant responsorial.
Ici le chant est accompagné par des percussions effectuées avec les mains sur des bottes en caoutchouc, assorties de sonnailles, et des claps. Une rythmique complexe sur un tempo très rapide.

 

 
Une trace écrite concluera ces courts exemples de chants traditionnels destinés à accompagner le travail. 

Sur tous les continents, les chants de travail servent à rythmer la tache à accomplir, et à s’encourager mutuellement. Ils sont le plus souvent transmis oralement de génération en génération.
Dans ces mélodies, le plus souvent simples à retenir on retrouve des principes d’écriture similaires : la répétition, l’usage d’onomatopées, d’exclamations, une opposition soliste et choeurs, le chant responsorial, parfois le bruitage de l’outil de travail qui devient un instrument ou marque la pulsation.
Un bourdon, ou un ostinato peuvent constituer la base de ces musiques. Dans certains chants plus complexes, on peut voir l’ajout d’un contrechant connu ou improvisé.

En fin de séquence, un travail en petits groupes sera proposé, basé sur une comparaison de 3 courts extraits avec les analyses menées auparavant.
Nous surlignerons tous les mots qui doivent être utilisés (qui ne concernent que les domaines abordés en cours).
A l'aide d'un tableau des différences et ressemblances, il faudra rédiger une petite synthèse à lire aux autres groupes à haute voix (Les élèves tiennent successivement le rôle de rapporteur). Il faudra aussi rapprocher les chants de ceux précédemment étudiés en cours.

Les trois extraits choisis : 

txalaparta

Txalaparta, chant associé au pilage des pommes pour la fabrication du cidre au Pays basque.

waulking songs

'S i 'bheart a rinn mo shàrachadh (It was the loom that broke my heart), une "Waulking song" gaelique.
Ce chant accompagne le foulage du tweed, aux Iles Hébrydes, en Ecosse).Voir la video sur youtube.
Source de l'image

 

 

La_Fileuse,_le_Maître_des_béguins,_flamand_milieu_XVII_copie

La laine des moutons (chant à filer la laine, Limousin).
Source de l'image 
Nous écouterons la version de Carmen Campagne. Je trouve le procédé de l'accumulation dans l'accompagnement particulièrement bien conçu pour faire comprendre aux élèves les notions d'arrangement, d'accompagnement, et de procédés employés pour composer une polyphonie.

Texte : 

La laine des moutons (Limousin)

 

Documents
Fiche_eleve_1_corrige ; Fiche_eleve_2_corrige ; Fiche_eleve_3_corrige ; 
Comparaisons_chants_du_monde_prof ; 
Fiche_eleve_1_ ; Fiche_eleve_2 ; Fiche_eleve_3 ; 
Fiche d'auto-évaluationAuto_evaluation_eleves
Fiche de synthèse de la séquencesynth_se_6s3