cl__de_sol_gif LE JOUR DES MORTS - LA TOUSSAINT - DIA DEL MUERTOS - HALLOWEEN

 Cette séquence est née à la suite d’un stage d’Histoire des arts organisé par la Dafor en Juin 2011 autour du prochain spectacle de Bartabas au cirque ou plutôt théâtre équestre Zingaro à Aubervilliers qui s’intitulera « Calacas ». Des musiciens Chiliens devraient interpréter des musiques traditionnelles de leur pays. Le spectacle sera donné aux alentours de la période de la Toussaint, d’Halloween et bien sûr du jour des morts dans les pays d’Amérique du Sud et certaines régions des Etats-Unis.
J'ai donc préparé une séquence avec la question Musique, Symboles, Spiritualités dont la problématique sera "Comment se détacher de la mort en art?" c'est-à-dire les oeuvres d'art qui représentent la mort de façon inattendue.

La fiche synthèse et l'organisation de la séquence  :
synth_se_s_quence_I ;
D_roulement_s_q_I_mus__symb__spirit

Domaines de compétences abordés : Temps et Rythme, Forme.
la_catrina
Ecoute : Nous avons découvert trois chansons en langue espagnole qui sont souvent interprétées lors de cette période dans les concerts, festivals, et aussi à l’école par les enfants :

1. Las Calaveras (les crânes) est une chanson gaie et satirique écrite en mode mineur et dans une mesure binaire à 4 temps, dans laquelle le tempo subit des changements. La première partie est de tempo modéré, avec un ralenti, la deuxième partie est plus rapide. Toute la chanson est répétée deux fois. Elle est accompagnée par des instruments traditionnels (guitares, charangos, accordéon) et interprétée par une voix de femme.

charango

Nous nous sommes intéressés au concept d’antécédent-conséquent (question-réponse pour faire simple) dans une phrase musicale, à savoir une même phrase dont la fin diffère. La première fois on reste sur le Ve degré,en suspens, la seconde fois on se pose sur la Tonique, au repos. Cette chanson fait partie du répertoire des Mariachis, musiciens mexicains représentatifs que l’on voit aussi bien dans la rue ou les tavernes que sur scène. A cette occasion nous regarderons une œuvre d’un artiste mexicain nommé José Posada (1852-1913) qui s’intitule « Danse des squelettes ».

Posada-Fiesta-de-Calaveras-01

Les documents : fiche_prof_1_audition ; fiche__l_ve_1_audition

frida Frida_Kahlo_Calaca_by_ManvsArt

2. La Llorona (la pleureuse) est une chanson très différente, tendre et nostalgique, à 3 temps, interprétée par deux hommes qui s'accompagnent de deux guitares. Les solos de guitare sont très soignés, avec des modes de jeu diversifiés entre les couplets.
Elle est aussi plus longue et de forme strophique. Cette chanson figure dans la BO du film « Frida » de Julie Taymor, réalisé en 2002 (autour de la vie de Frida Kahlo, célèbre artiste peintre mexicaine – 1907-1954) qui a elle-même peint un tableau intitulé « Calaca » (voir à droite du portrait plus haut). La chanson est issue d’une légende ancienne qui raconte qu’à Mexico, la nuit, un fantôme hantait les rues de la ville et la regarder signifiait mourir, les gens se barricadaient donc chez eux pour ne pas entendre ses pleurs ni risquer de l’apercevoir.

Cette chanson est une Ranchera  (un style dérivé du Mariachi), et en général ce sont des hommes qui chantent, mais nous avons aussi écouté la version de Chavela Vargas, une chanteuse mexicaine également née en 1919.

Pratique : La chanson « Los esqueletos » est interprétée pour la fête des morts par de très nombreux enfants des écoles d’Amérique du Sud, mais aussi aux USA où la communauté hispanique est fortement représentée. Cette chanson, de forme strophique, très rythmée, est écrite dans une mesure à 4 temps et un tempo allant. Construite sur un pentacorde mineur, les deux phrases de chaque strophe sont répétées deux fois et s’enchaînent en fonction de l’heure marquée par l’horloge et du nombre de squelettes en action. On peut la chanter a cappella mais aussi accompagnée à la guitare et notre travail a consisté à  l’interpréter et à l’accompagner de percussions (maracas et tout ce qui se secoue). Ambiannce !



Cette version est un peu différente, le passage « Tumba » étant énoncé toutes les 2 strophes. Cette chanson n’est jamais interprétée de la même manière, on peut en changer les paroles, les gestes, la mélodie, et aussi le tempo. De quoi choisir librement son interprétation. On peut aussi jouer une ritournelle au carillon au début et à la fin. En outre les enfants miment les diférentes parties de la scène avec des gestes (enfin, les tous petits, hein!).

los esqueltos

Ecoutes comparatives : Un dessin animé culte de Walt Disney, qui fait partie de la série « Silly Symphony »  dont le titre est « La danse des squelettes » (Skeleton Dance), et qui date de 1929. Nous comparerons le traitement du tempo (accélération), le style (mélange de Jazz et de musique savante), la structure (trois motifs se succèdent avec une série de variations du dernier motif).

XylophoneNous avons observé la synchronisation parfaite entre l’image et la musique et nous découvrirons le xylophone (instrument à percussion constitué de lames en bois de différentes longueurs que l'on frappe avec des mailloches) aux côtés du pupitre des vents et des percussions.

saint-saensEnfin nous avons écouté "Fossiles" extrait du "Carnaval des Animaux" de Camille Saint-Saëns (compositeur français du XXème siècle né en 1835 et mort en 1921). Ce n'est pas original, mais on ne s'en lasse pas.
Nous y retrouverons le caractère espiègle et contrasté, l’usage du xylophone, signe d’une musique de la période moderne, la mesure à 4 temps, un tempo rapide et une structure différente mais tout aussi liée à la chanson : la forme Rondeau avec son refrain-citation de la "Danse Macabre" du même auteur et ses couplets qui reprennent des chansons enfantines connues dans lesquels la clarinette et les pianos sont à l'honneur. A noter que 2 pianos figurent dans ce petit ensemble d'instruments, d'où une musique à caractère percussif et énergique.

alfred_rethel_la_mort_-gorgeuse
La fameuse gravure de Rethel datée de 1851, artiste allemand de la période romantique, intitulée
« La Mort Assassine » (ou "La Mort gorgeuse").

Les documents :
fiche_prof_2_comparaisons ;
fiche__l_ve_2_comparaisons ;


J'avais fait un powerpoint magnifique que j'ai malencontreusement écrasé, je m'en passerai donc. Heureusement j'ai épargné la video, la voici (c'est ma première, veuillez excuser):



La répétition d'une classe de 6ème :)

6eA Los esqueletos by madamemusique

Mardi dernier nous avons assisté à la répétition générale de "Calacas" avec "ma" classe de 6èmes. J'ai embarqué la professeure documentaliste et la professeure d'espagnol avec nous. Le spectacle était très beau, original, et aussi amusant à certains moments. Nous y avons retrouvé nombre des symboles abordés dans les oeuvres étudiées. Les élèves ont repéré les musiciens chiliens et leurs drôles d'instruments, les chansons interprétées comme différentes de celles que nous avions écoutées en cours. A l'issue du spectacle, au cours suivant, les élèves ont été invités à jeter sur une feuille des mots-clefs pour exprimer toutes leurs impressions et sensations en se remettant dans l'ambiance, sur un schéma qui reproduisait la spatialisation (scène au centre et autour d'eux). Puis la professeure documentaliste qui a vécu au Mexique est venue nous montrer des objets qu'elle avait ramenés de là-bas. Une poupée-squelette et un jeu de loto très coloré avec tous les symboles de Dia de los Muertos en nous expliquant que ce n'était pas que pour ce jour-là mais tout le temps que ces symboles sont utilisés. J'ai mis à la disposition des élèves au CDI les beaux livres offerts par le théâtre Zingaro lors de ma première visite avec les photos des spectacles. Enfin nous avons rechanté une dernière fois notre chant, avec un groupe de chanteurs au centre, et tous les autres chantaient en marchant autour d'eux en cercle. J'ai filmé leur prestation, elle comporte quelques erreurs mais c'est un beau souvenir. Voilà, cette séquence prend fin. En route pour de nouvelles aventures!

happy halloween kitty