cl__de_sol_gif

La question transversale de ce cours, est l’interprétation et la création (ou re-création) des standards de Blues.
Différentes voies s’offrent à nous, il peut s’agir d'interpréter le Blues d’une façon nouvelle en en variant les éléments constitutifs, ou de le créer un morceau dans le style du Blues, ou bien encore de revisiter les divers styles.
La question d’étude est donc Comment faire évoluer un style tout en conservant ses caractéristiques principales?
Quelles sont justement les caractéristiques du Blues ? qui font que l’on identifie immédiatement l’appartenance d’une musique à ce style?
Pour répondre à ces questions nous nous intéresserons au domaine du Timbre et de l’Espace, à savoir les instruments typiques et leur évolution (guitare) ainsi que le passage du son acoustique au son électrique, avec tous les effets imaginables. Mais nous ne pouvons nous éviter d’en étudier également la Forme, donc de comprendre la façon dont une grille se constitue, le nombre de phrases, leur répétition, leur enchaînement, et les improvisations que la répétition permet.
En ce qui concerne l’Histoire des arts, nous nous situerons entre Arts, Ruptures et continuités et Arts, techniques, expressions, les évolutions techniques permettant de nouvelles sonorités, et par là, de nouvelles musiques.
Nous mettrons sur le dos du socle commun la culture humaniste, car cette musique a une histoire, un contexte, elle est liée à l’esclavagisme, à la ségrégation, sujet étudié partiellement en 5e puis en 4e en Histoire ou en Education civique.
En ce qui concerne le B2i, nous travaillerons à l’ouverture d’un cahier numérique d’Histoire des arts avec le portail netvibes.com, relativement intuitif et qui a ravi les élèves de 4e . Cela ne devrait pas trop poser de problèmes de leur demander une petite recherche sur le Blues, les artistes du Blues et leur rôle dans cette partie de l'histoire qui nous touche encore si profondément.

haut_parleur_gif

Delmore_BrothersNous avons commencé notre séquence par l’écoute d’un standard des Delmore Brothers intitulé Blues stay away from me.

Comme vous pouvez le constater, ce Blues est dans un tempo lent, interprété par les deux voix d’hommes à la tierce (c’est-à-dire à une distance de 3 notes), accompagné de 2 guitares et à l’harmonica (il y en a 2 qui doublent les voix).
La guitare joue une petite basse en ostinato sur une grille extra simple que vous retrouverez dans la fiche.
C’est la grille de base du Blues (12 mesures à 4 temps divisées en 3 carrures, des demi cadences, le retour de la grille jusqu’à la cadence finale. Les Iers, IVème et Vème degras de la gamme s’enchaînent dans un ordre précis, et nous nous sommes attachés à les annoncer avec nos doigts levés pour bien sentir les changements d’accords (ce qui n’est pas évident selon l’interprétation, justement). Nous avons encore découvert la notation américaine et reconstitué les grilles incomplètes pour bien comprendre le codage. Il est possible et ludique d'interpréter les basses avec les Boomwackers (ces bâtons musicaux en PVC coloré qui correspondent à des hauteurs).
Et puis surtout nous l’avons chanté, ce Blues, parce que c’est super agréable. Les paroles sont mélancoliques à souhait, comme une douleur à laquelle on se serait habitué. Nous avons aussi évoqué le swing. A savoir les rythmes pointés de la partition qui sont en fait interprétés dans un balancement ternaire, grâce auquel la double croche perd de son aspérité.
Mais qui sont ces Delmore Brothers, d'abord?
harmonica1Et qu’est-ce au juste qu’un harmonica ? En quoi c’est fabriqué, comment en joue-t-on, est-ce que c’est difficile, y a-t-il plusieurs sortes d’harmonicas, quel genre de musique on peut aussi jouer avec, hein? Et, heu, c’est cher madame ?

J’ai la partition pour voix et piano, mais j’ai quand même préféré la faire chanter avec ma guitare, ça sonne beaucoup mieux et je suis plus près des élèves pour les faire chanter (faudra que je songe à me racheter une bandoulière d’ailleurs).

blues_stay_away_from_me_the_Delmore_Brothers

 robert_johnson_devil_at_theNotre seconde écoute s’est portée sur un des plus grands artistes de Blues, qui a inspiré beaucoup d’autres artistes. Il s’agit de Robert Johnson (1911 - 1938). Il y a un aussi un site intéressant sur lui ici.

Le style qu’il représente est le Delta Blues, un Blues rural issu du Delta du Mississipi, qui sera suivi du Chicago Blues puis du Detroit Blues, par exemple.

Le texte évoque la croisée des chemins (crossroads signie carrefour et est donc représenté par une croix) où Robert est censé avoir rencontré le diable et échangé son âme contre la possibilité d’être le Roi du Blues, et d’avoir toutes les femmes et le whisky souhaités.
Mais cela évoque également des faits plus sombres, par exemple le danger que cela représentait dans les années 30 de se trouver seul la nuit sur une route lorsqu’on était afro américain.
Dans ce morceau, nous entendons toujours la guitare, mais le chanteur utilise un bottleneck (goulot de bouteille que l'on enfile sur les deux derniers doigts de la main gauche) qu’il utilise pour glisser sur le manche et donc créer des effets de glissando plaintifs caractéristiques du Blues. I
l y a aussi une certaine ambiguïté harmonique (emploi des open tunes – accords incomplets dont la 3ce est tour à tour majeure, mineure, voire absente).
La voix de ce chanteur par rapport à celle des Delmore Brothers est plus rauque, et il prend beaucoup plus de liberté tant au point de vue rythmique que mélodique avec la mélodie écrite. On se situe donc plus près du vécu, si je puis dire.
Par contre on retrouve le même type de grille. J’ai joué des accords de quinte et de septième pour que les élèves sentent la différence et au bout de quelques exercices, tout le monde reconnaît à peu près la couleur de cet accord qui enrichit l’harmonie.
crossroadsAprès avoir analysé ce Blues, nous avons écouté la reprise dEric Clapton (son groupe de Blues-Rock se nommait Cream et il était célèbre pour ses talents d’ improvisation dans les années 60). Nous avons repéré ce qui a été conservé et ce qui a changé dans leur interprétation. Ici le site officiel du groupe.

Nous y avons ainsi retrouvé la grille, les deux premières strophes, mais les paroles de la 3e ont été modifiée et répétées deux fois entrecoupées de longs solos…de guitare électrique. Le Slide (glissando réalisé avec le Bottleneck) a été remplacé par le Bend (technique qui consiste à poser le doigt sur le manche et à réaliser un vibrato en glissant cette fois verticalement vers le haut ou le bas et à vibrer la note. La voix d’Eric Clapton est beaucoup plus tonique, le tempo beaucoup plus rapide, le volume sonore bien évidemment largement supérieur, et la formation est celle d’un groupe de Rock (guitares, basse, batterie). La reprise de ce morceau date de 69 et fit un tabac.

Pour la petite histoire, Un film a même été tourné pour retracer l’histoire de Robert Johnson, il s’intitule Crossroads Blues comme la chanson (réalisateur John Doe). Sur le site tu peux voir le film en streaming, même..

crossroads_Blues_Rcrossroads_Blues_R

crossroads_Blues_Rcrossroads_Blues_R

Pour le plus grand plaisir des élèves, nous avons aussi écouté Golddigger de Kayne West avec Jamie Foxx, qui est une utilisation d’un standard de Blues en fond, sous forme de samples répétitifs, sur lequel le chanteur récite son texte.

Et cela m’a donné l’idée de faire la même chose sur une grille instrumentale. Les élèves ont donc pour mission de se positionner en groupes, d’écrire un refrain commun, et chacun interprétera un texte improvisé parlé sur les couplets. Voilà qui nous promet des joies, vu l’ambiance en 4e, mais qui sait, cela peut les motiver et les discipliner un peu.
Oh bonne mère, ne nous oublie pas !! :D

BigBillAutre écoute : la célèbre chanson Black, brown and white de Big Bill Broonzy (1893 – 1958), représentant du Blues urbain (Chicago Blues) cette fois, qui lui s’inspire parfois du Gospel dans son Blues. Un grand guitariste des années 30-40 qui inventa la technique guitaristique du picking. Le texte de cette chanson évoque clairement la ségrégation raciale qui sévit aux Etats-Unis à travers ce refrain lapidaire : Si tu es blanc, ça va/ si tu es beige, passe encore/ mais si tu es noir, dégage !
Il fait allusion aux lois Jim Crow, lois ségrégationnistes. Pour en savoir plus, consulter cette page.

jim_crow_songbook

Black__brown_and_white_Big_Bill_Broonzy_fiche_profBlack__brown_and_white_Big_Bill_Broonzy_fiche__l_ve

Si nous en avons le temps, j’aimerais que nous visionnions la video montrant Muddy Waters et les Rolling Stones en live avec le titre Mannish Boy, dans le cadre du Blues Revival qui permit à certains musiciens de Blues oubliés de remonter sur scène et de reprendre une carrière (du moins on peut l’espérer vu les sommes financières en jeu) grâce à de plus jeunes musiciens.

JimiPour terminer cette séquence, nous analyserons Voodoo Child issue de l’album Electric Ladyland de Jimi Hendrix, datant de 1966 qui a l’intérêt de revisiter divers styles de Blues, et de nous faire découvrir les merveilleux effets que l’on peut tirer de la guitare électrique. C’est le chef d’œuvre de ce musicien à côté duquel on ne peut pas passer, ne serait-ce que pour les prouesses et innovations techniques qu’il représente.

Pour consulter l’histoire de la guitare électrique, je conseille la visite du site de la Cité de la Musique à Paris, où un dossier vous apprendra tout ce que vous devez savoir sur ce sujet.

Je me suis servie du dossier de la Cité de la Musique, de celui de l’académie d’Orléans-Tours, mais surtout de celui de Dijon pour rédiger une fiche synthétique.Tous les liens sont réunis ici.

Nous étudierons principalement les divers et nombreux effets utilisés par Jimi hendrix dans ce morceau et la structure de ce Blues (parties, riff, transition et les solos qui prennent beaucoup de place). Puis nous nous efforcerons de reconnaître les divers effets à l’audition.

Voodoo_Chile_Hendrix_fiche_prof_1Voodoo_Chile_Hendrix_fiche_prof_2

voodoo_chile_Hendrix_1_fiche__l_vevoodoo_chile_Hendrix_2_fiche__l_ve

I_MonsterIl est possible aussi si nous en avons le temps d’écouter ce que donne le Blues électronique, à travers le morceau Stobbart’s Blues de   I Monster (groupe britannique né en 97) issu de l’album Neveroddoreven sorti en 2003 qui les rendit célèbres.

Sinon le blog est là pour çà. Les lyrics de la chanson sont là.

Tout au long de la séquence, les élèves pourront m’envoyer les résultats de leur recherche et l’alimentation de la page du cahier numérique, les pages étant privées (protégées par un mot de passe) mais pouvant être partagées par courriel. Juste environ 137 portails à vérifier, une bagatelle.

La fiche de présentation de la séquence
4_mes__s_q_III_Pr_sentation4_mes__s_q_III_Pr_sentation_2
et la fiche auto-évaluation utilisée essentiellement pour demander à revoir
ce qui ne semble pas avoir été acquis au cours de la séquence.
fiche_auto__val_s_q_III_4e