cl__de_sol_gifLe but de ce cours est de faire prendre conscience aux élèves que les musiciens, quelle que soit leur culture, leur "famille d'appartenance", ne restent pas forcément dans un univers clos, et sont donc  susceptibles de se rencontrer et de construire des projets pluti culturels. Un métissage en résulte, plein de nouvelles sonorités et de possibilités dont tout le monde bénéficiera. Il ne s'agit pas seulement de revisiter des oeuvres, mais d'en créer de nouvelles sur les bases du connu, en utilisant les diverses traditions (savante ou populaire, occidentale et extra occidentale..). La richesse et la diversité des musiques sont impressionnantes à notre époque.

D'autre part nous aborderons aussi la musique mixte (présence simultanée de sons acoustiques et pré enregistrés), genre assez récent qui donne lieu là aussi à des ambiances originales, parfois inattendues. Enfin ce cours me permet de faire découvrir d'autres genres artistiques que la musique peut enrichir et vive-versa, on est donc dans le domaine de la recherche et des influences, et cela pose la question de la source de l'inspiration d'un artiste au moment de créer quelque chose de nouveau.

mickey_3D Nous avons chanté la chanson Yalil (la fin des haricots)de Mickey 3D. J'ai accompagné la chanson à la guitare, mais certains élèves de 4e s'en tirent très bien tous seuls, avec ou sans tablature, ainsi la guitare électrique a donc fait son entrée dans la classe (dans la chanson il y a aussi un contrechant de luth que l'on peut faire à la flûte, mais dans le tempo, un peu galère!) Nous avons écouté les riffs et formules rythmiques et les avons joués aux percussions (peaux, grelots et maracas), rythme de l'intro, du couplet, le break entre couplet et refrain, et enfin celui du refrain. Une chanson de type pop rock oriental.

yalil dolls_guitare

La chanson peut sembler ne pas représenter un grand intérêt mélodique au départ, et pourtant nous avons vraiment fait de la musique tous ensemble avec plaisir, chacun dans sa partie, et ce projet-là est mon préféré pour l'instant car il nous a rapprochés :) Une tablature a été préparée pour les guitaristes.

tablature_yalil

Nous avons aussi répété des rythmes typiquement orientaux aux percussions avec le morceau Nomad's Moody issu du recueil Lugdirythmes. Histoire de se mettre dans l'ambiance chaloupée de ces rythmes.

azam_ali_02Nous avons découvert la chanson iranienne avec Abode, une chanson d' Azam Ali (oriental Electro) qui est une reprise de celle de Hayedeh, une grande diva iranienne qui maintint la tradition persane. Les deux chanteuses ont la particularité d'avoir émigré aux USA (Hayadeh a quitté l'Iran en 1978 juste avant la révolution) et de chanter l'exil, entre autres sujets. Ecouter la chanson d'Azam Ali et un extrait de la version originale d'Hayadeh. Azam Ali a aussi une page myspace sur laquelle on peut écouter Abode.

abode_azam_ali

Dans cette chanson on peut entendre des violons, des luths et des percussions. Toute la chanson est construite sur un bourdon, sous les deux couplets et le refrain.

haut_parleur_gif

Nous avons d'abord écouté le 2e mouvement (Adagio) du Concerto pour piano n°23 en La majeur K488 de W.A. Mozart (1756-1791), compositeur autrichien de la période dite Classique (2e moitié du XVIIIe siècle).

Une ligne mélodique d'une pureté émotionnelle inouïe, un dialogue parfaitement équilibré entre la voix du piano et l'accompagnement de l'orchestre, d'abord distincts puis progressivement et discrètement unis.

Interprété ici par Alicia de Larrocha sous la direction de Colin Davis avec l'orchestre de chambre anglais.

Puis nous avons écouté ce même morceau dans une collaboration franco-egyptienne, avec l'album Mozart l'Egyptien (album de Hugues de Courson en collaboration avec Ahmed el Maghraby et Nasredine Dalil, paru en 1988). J'ai emprunté la fiche de Teresina Mir, professeur de musique de l'académie de Versailles pour faire une comparaison entre l'oeuvre et sa version orientalisée. Dans cette pièce nous avons entendu une improvisation ajoutée au début, jouée au luth, puis celui-ci se partage les lignes mélodiques (solos) avec le piano, parfois le soutient avec des trémolos, le double, et rajoute des ornements. La partition de l''orchestre, elle, reste quasiment identique à l'original.

On y entend des oeuvres de Mozart auxquelles se mélangent les instruments traditionnels orientaux, derbouka, dikhr, luth, etc. Ici une belle expo virtuelle d'instruments orientaux (sur le site de l'iufm de Lille).

levinasA présent nous découvrons une oeuvre contemporaine de Michaël Levinas, compositeur français né en 1949 qui est aussi pianiste. Nous écoutons "Clov et Hamm", une oeuvre de 1973 pour Trombone, Tuba et bande magnétique (musique mixte).



clov_et_ham_3clov_et_ham_2clov_et_ham_1

Nous avons découvert les autres arts qui ont influencé ses choix dans son travail de composition.

Tout d'abord le théâtre No Japonais (cliquer pour lire les informations données par le site les chroniques nippones). Ici des extraits à visionner pour pouvoir répondre au questionnaire à venir.

Enfin le théâtre de Samuel Beckett, théâtre de l'absurde, genre né dans les années 40 qui reflète le traumatisme et la chute de l'humanisme à la fin de la 2e guerre mondiale. La pièce qui a inspiré Levinas est intitulée "Fin de Partie", en anglais "Endgame" (un petit commentaire sur cette oeuvre théâtrale ici).
Un extrait de la pièce qui explique les choix musicaux de levinas, par exemple la voix plaintive du trombone (glissandi) et le personnage qui cogne sur la poubelle. Même si l'on ne comprend pas l'anglais, le jeu scénique est très intéressant.

On peut voir la pièce en français sur le site de l'ina dans la mise en scène de Roger Blin. Le trombone est équipé d'une sourdine Buzz, utilisée par Duke Ellington dans le style nommé Jungle Jazz. Je vous ai trouvé un lien sur les différentes sourdines utilisées par les cuivres, allez y jeter un coup d'oeil. 476px_Duke_Ellington_at_the_Hurricane_Club_1943_5_
Enfin voici un exemple sonore du style Jungle (Ecoutez bien le son si particulier de la trompette).

"Jungle nights in Harlem" (Duke Ellington et l'orchestre du Cotton Club (1930)

fiche_pr_sentation_3e_seq

Questionnaire:

Définis brièvement le théâtre Nô Japonais. Quels sont les thèmes abordés dans les pièces? Donne quelques éléments caractéristiques (costumes, etc). Dans quel genre de lieu se pratique-t-il? Que peux-tu dire de la musique (voix,instruments, style d'accompagnement?) Que représente le masque? Quels sont les autres arts inclus dans ce théâtre?

Questions pour la 2e video: Peux-tu décrire le caractère de cet extrait? La tenue du danseur,sa gestuelle, le masque, la gestuelle, les instruments, ou accessoires? Quels éléments de cette musique te paraissent-ils évoqués dans l'oeuvre de Lévinas et comment?

Voilà, ce n'est pas à proprement parler une séquence d'Histoire des Arts, dans la mesure où je l'ai réalisée seule (le théâtre de Bechett est un peu compliqué pour une classe de 4e). Cependant à chaque cours j'essaie de demander des recherches personnelles aux élèves faisant appel aux autres arts de façon à pouvoir à tout moment traiter d'un sujet vu dans les autres matières. La vérité c'est qu'il nous faudrait un temps de concertation pour préparer une séquence en commun, que nous n'avons pas. Cela éviterait d'entendre "Moi je fais çà..." quand on devrait dire "Nous pourrions croiser nos parcours autour de telle oeuvre..." Nous aurions pu nous croiser sur l'Orientalisme dans l'art..avec une sortie commune. J'y travaille.

fiche_auto__val_3e_seq