cl__de_sol_gifLors de cette séquence nous allons écouter plusieurs musiques composées avant, pendant ou après les deux grandes guerres mondiales, de façon à avoir un aperçu des productions musicales de l'époque et des différents genres et styles. Des musiques qui traversent les décennies et que nous ne pouvons oublier, tant elles ont laissé une trace de l'époque, des musiques qui évoquent le souvenir, la mémoire collectifs. Musiques aussi qui appartiennent à tous, récupérées par les uns et les autres, amis et ennemis, tyrans et résistants, victimes et bourreaux.

Nous nous intéresserons aussi à l'Art dit "dégénéré" par l'allemagne nazie de 1933 (voir la liste des compositeurs persécutés par le régime nazi). je collabore avec le professeur d'histoire pour cette séquence qui pourrait donner lieu à des recherches alimentant le cahier d'Histoire des Arts et les travaux de l' épreuve optionnelle du Brevet.

Autre liens intéressants sur l'art dénégéné (art-memoires.com); (passion-estampes.com); pour la peinture. (espritsnomades.com); mais surtout l'excellent dossier de la Médiathèque de la la Cité de la Musique à Paris: le IIIe Reich et la Musique.

Diverses chansons seront abordées.

La Chanson de Craonne composée en 1911 par Charles Sablon, dont nous écouterons l' une des versions (celle de 1917 de Paul Vaillant Couturier interprétée par Marc Ogeret). Le texte évoque le sort des soldats dans les tranchées, leur souffrance, leur désespoir et leur révolte et les mutineries qui s'annoncent). La chanson est accompagnée à l'accordéon, en mode majeur, dans une mesure à 3 temps. Des liens au sujet de la bataille du Chemin des Dames (1917) et des mutineries qui s'ensuivirent.

la_chanson_de_craonne

Chanson de Craonne

_DV_dietrichLili Marleen, une chanson de Hans Leip écrite en 1915 qui a fait le tour du monde...notamment chez les soldats, tous camps confondus. Elle évoque l'amour, la séparation, la nostalgie, la peur de mourir. Nous écouterons la version en allemand enregistrée par Lale Andersen en 1937, l'interprétation de Marlene Dietrich, artiste allemande émigrée en 1930, et celle de Suzy Solidor en français qui date de 1942. Toutes les versions sur le site des Chansons contre la Guerre. et toutes les versions chantées dans toutes les langues ici. La chanson est accompagnée à l'accordéon, avec l'intervention d'un clairon entre le refrain et le couplet suivant, ainsi que des choeurs qui répétent la dernière phrase du refrain.

La version de Lale Andersen (1942)

Celle de Marlene Dietrich

 

et celle de Suzy Solidor, en 1942.

lili_marleenlili_marleen_trad

camp_de_borgermoor__dessin_de_jean_kralikLe chant des Marais : musique de Rudy Goguel sur un texte inspiré par Esser (1933), hymne Européen de la déportation, appelé aussi le chant de Börgermoor (cf dessin d'après Jean Kralik ci-contre daté de 1934), pays de l'Ems, en Basse Saxe. (camp de concentration où étaient enfermés principalement des opposants au régime nazi, où il fut composé). Ce chant aussi, a traversé tous les camps de concentration et les frontières. Les interprétations sont très variées, ici je vous propose une version harmonisée à 4 voix pour choeur mixte.

le_chant_des_marais le_chant_des_marais_part

Enfin Alabama Song (reprise par les Doors, une chanson extraite de l'opéra (songspiel, 1930) de Kurt Weill (compositeur allemand, 1900-1950),"Grandeur et Décadence de la ville de Mahagony" sur un texte de (Auteur allemand, 1898-1956). Pour en savoir plus sur le sujet de l'opéra, cliquez sur les titres. Considérée comme dégénérée, l'oeuvre subira un autodafé et sera brûlée en 1933 parmi tant d'autres, les deux artistes s'envoleront alors vers l'étranger et Weill s'installera aux Etats-Unis en 1935 tandis que Brecht ira au Danemark en 1933, après avoir parcouru l'Europe.

Kurt_weill

Une tablature avec logiciel en tant réel pour mes guitaristes préférés :) et une autre ici.

J'ai fait une partition arrangement sommaire pour le piano
pour pouvoir la jouer en même temps que vous.
Kurt_weill_part_1Kurt_weill_part_2
Voilà, cette chanson constitue le projet musical principal,
accompagnée par le piano et la guitare,
mais nous les chanterons toutes, et si nous les savions par coeur,
ce serait bien.

haut_parleur_gifLes écoutes proposées:

MessiaenUne oeuvre composée en détention. Le Quatuor pour la fin des temps d' Olivier Messiaen (1940, pour violon, clarinette, violoncelle et piano) dont nous étudierons 2 extraits: Abîme des oiseaux, qui est un solo de clarinette, et Louange à l'Immortalité de Jésus qui est un duo violon et piano. Inspiré par une citation de l'Apocalypse, il fut composé en 1940 alors que Messiaen était prisonnier au Stalag VIII-A à Görlitz avec son ami musicien (violoncelliste) Etienne Pasquier, la création eut lieu dans le camp même en 1941 et l'oeuvre fut jouée à Paris 6 mois après peu après sa libération. La fiche réalisée pour les élèves est inspirée directement de celle-ci.

dyn007_original_351_487_pjpeg_2625226_51bb2b61d7a0c4e99c84f1526e9801a1

reichDifferent Trains (1988) de Steve Reich (1936, USA), une oeuvre contemporaine composée pour quatuor à cordes et bande magnétique, dont nous écouterons le 2ème mouvement avec le texte sous les yeux. Cette oeuvre est particulièrement intéressante, de part l'utilisation de voix préenregistrées dont les cordes reprennent les intonations pour former des cellules mélodiques, l'utilisation du rythme hypnotique, des changements de tempo suivant les interventions et le contenu du texte de chaque personne interviewée, et les sirènes d'alertes mélangées aux sifflements du train créent une pièce tout à fait révélatrice des sentiments du compositeur d'avoir échappé au pire, dans la mesure où il est d'origine juive mais a grandi à cette époque aux Etats-Unis. Une oeuvre donc qui tient aussi du documentaire tout autant que de la musique. Les incessantes répétitions irrégulières des différents éléments qui constituent le discours musical et parlé nous font dresser avec lui les cheveux sur la tête.

 

Reich déclare: "Cette composition a donc une réalité à la fois sur le plan documentaire et sur le plan musical et ouvre une nouvelle direction. C'est une direction qui conduira sous peu, je l'espère, à une nouvelle sorte de théâtre multi-média combinant documentaire, musique et vidéo. "

chagall_pierrot_lunaire
Pierrot Lunaire de Chagall

schonberg_2"Nacht' (début de la 2ème partie), extrait du "Pierrot Lunaire" d' Arnold Schoenberg(Autriche, 1874-1951), compositeur également émigré aux Etats-Unis en 1933, de part son origine juive et le courant auquel il appartient, sa musique sera à l'instar de celle de Weill classée dans l'art dégénéré. Outre son talent de musicien, Schoënberg était aussi peintre, poète et écrivain.

Bien que cette oeuvre soit caractérisée par son atonalité, il faut signaler que Schoenberg est connu pour avoir créé le procédé d'écriture nommé dodécaphonisme et fondé l'école viennoise aux côtés de ses élèves Webern et Berg, ce procédé donnant naissance à ce que l'on appelle musique sérielle (basée sur une série de 12 sons).La particularité de cette oeuvre tient à la technique du sprechgesang, sorte de parlé chanté qui rapproche la pièce du style du mélodrame. J'avais déjà rédigé un article ici rassemblant divers éléments trouvés sur l'internet au sujet de cette oeuvre. Un petit ensemble d'instruments (musique de chambre plutôt) accompagne la voix dans un style réunissant donc le mélodrame, le cabaret "sérieux" et la musique de chambre.

Sur cette video vous pouvez voir Rudolf Noureev danser sur cette oeuvre.

schonberg schonberg_texte