cl__de_sol_gifLors de cette 2ème séquence, nous explorerons des musiques non mesurées, c'est-à-dire à caractère improvisé.
Nous avons appris une petite comptine traditionnelle indienne en langue tamul, "Baburam Sapure" (Album Inde: rondes, comptines et berceuses par Kakoli) . Notre projet musical consiste à interpréter la chanson, en frappant la pulsation et divers rythmes simples avec de petites percussions métalliques (triangle, thali, sonnailles, et grelots à chevilles indiens). Un ou deux élèves assureront le rythme des tablas aux peaux dont nous disposons (djembés, bongos et derbouka).

charmeur_de_serpents

La chanson parle d'un client qui veut acheter un serpent, il demande au vendeur de lui choisir un serpent gentil, qui ne morde pas. Les enfants interpréteront certaines parties tous ensembles, d'autres en petits groupes. Je pourrai l'accompagner pour doubler la voix à la flûte, à la guitare ou au piano électrique (avec divers sons, dont flûte ou violon donc). Les enfants aiment beaucoup cette chanson, bien qu'elle leur soit apparue difficile du fait de la langue au départ. Mais les répétitions (chaque phrase est répétée deux ou trois fois) et les consonances nous ont beaucoup aidé à la mémoriser et beaucoup la connaissent déjà par coeur. Maintenant nous essayons de commencer par la fin, pour ne pas connaître que le début par coeur. L'une des élèves, Ilackia, fait du Bharata Natyam et je vais lui demander de montrer les mouvements d'abinahyah (mime dansé) pour que nous puissions aussi apprendre des mudras (le serpent je sais faire remarque :) j'en ai fait 10 ans quand même..
La playlist de tout ce que nous allons écouter cette année se trouve ici, en cliquant sur le titre "Baburam Sapure" vous ouvrirez une fenêtre dans laquelle vous entendrez cette chanson sur Deezer.

baburam_sapur_

Nous avons appris un petit morceau de flûte, "Slap Bass" (Objectif 6e chez van de Velde), nous connaissons maintenant 3 notes (si, la et sol) et l'articulation legato ou staccato. Maintenant les élèves ont pour mission d'écrire deux petites phrases qui riment sur 6 puis 5 syllabes pour écrire un texte sur cette pièce ensemble. Je les déposerai ici lorsque ce sera terminé.

Nous avons écouté la même pièce que les 5èmes, "Vox Balaenae" de George Crumb, pièce contemporaine dans laquelle il "imite" ou plutôt évoque le chant des baleines à l'aide de divers effets. La flûte, le violoncelle et le piano sont amplifiés, le piano est préparé, au début on entend seulement la flûte dans le style d'un raga (notes très longues tenues puis série de petites broderies au cours desquelles le flûtiste siffle, souffle, chante, ou fait divers bruits de bouche que nous avons identifiés et imités), puis le piano intervient de façon surprenante, d'abord dans l'aigu puis dans le très grave, donnant l'impression d'un monstre qui arrive, et puis le pianiste se lève et vient frotter les cordes dans la table d'harmonie avec un objet en verre, produisant une résonance inquiétante. Nous avons aussi écouté les chants de baleine (Beluga et Orque) et découvert des sons assez différents selon les espèces.Dans la video vous constaterez que les musiciens sont masqués (la nature étant au centre de la musique et non la personnalité des interprètes) et dans le noir ou plutôt une lumière bleu sombre.

haut_parleur_gif

Clint Davis - Piano Rachel Nozny - Flute Maggie Thompson - Cello Jason Corder, Jordan Munson, University of Kentucky, March 2008

Puis nous écouterons une autre pièce, "Achouiq" (musique kabyle) dans laquelle une flûte et une voix de femme se cherchent, s'imitent sans jamais se superposer. Ce qui nous donnera l'occasion de déterminer la différence entre les sons juxtaposés et superposés en faisant un musicogramme de ce que nous avons entendu. L'enthousiasme de mes 6èmes est un ravissement quotidien. Ce qui serait chouette, c'est qu'ils cessent de s'entretuer à chaque fois qu'il n'y a pas assez d'instruments pour tous. Selon les classes, cela donne lieu à un pugilat tout à fait inutile, dans la mesure où les instruments tournent. J'espère que j'arriverai à établir une solidarité, un partage, en plus de l'envie de bien faire :)

fiche__coute_s_q_2_crumb

Nous avons parlé aussi de Gulabi Sapera. Gulabi Sapera est une danseuse du Rajasthan, en Inde. Elle est née dans les années 1960 dans une communauté gitane. Elle aurait été destinée à continuer à vivre selon les préceptes de la vie communautaire d'une basse caste dans ce pays, si sa passion pour la danse et le chant n'avait pas été si importante. Gulabi Sapera est devenue une célébrité. Elle est surnommée Gulabo, masculin de son prénom, car considérée pour son mérite de s'être battue comme un homme pour obtenir cette réussite artistique. Elle est très présente dans l'œuvre musicale de Titi Robin (musicien gitan avec laquelle elle a collaboré). Son portrait détaillé ici et aussi . Regardez-là danser, c'est assez impressionnant!

Fiche de présentation de la 2e séquence : pr_sentation_s_q_2