cl__de_sol_gif

souchonChant : « J’ai dix ans » (Alain Souchon)

.


Souchon Alain - J'ai dix ans

Une chanson qui comporte un refrain et 3 couplets, avec une coda dans laquelle les 3 dernières phrases du refrain sont énoncées sur la même note sur une tierce descendante. L’accompagnement comprend un balancement tonique dominante suivie d’une marche descendante par quartes. Un pont entre les couplets et le refrain a fait l’objet d’un travail vocal particulier (évolution vers l’aigu et terminaison de la phrase en diminuant). Cette chanson a amusé les élèves à cause des paroles dans un langage familier enfantin, typique du titi parisien (T’ar ta gueule à la récré) ; Au début certains élèves avaient tendance à focaliser sur ces mots et à les énoncer en forçant leur voix, et je leur ai suggéré d’équilibrer le reste de la chanson, même s’ils voulaient créer une emphase sur ces mots. Des élèves ont inventé une série de gestes pour accompagner la chanson, là aussi nous avons convenu de ne pas les faire si le chant était moins bien interprété du coup. Cette chanson a été sue très vite par cœur, du fait de son caractère.

j_ai_10_ans

Les20P_Tits20Loups20Du20Jazz« L’Automne » (Olivier Caillard, « les Petits Loups du Jazz ») Plusieurs élèves ont déjà appris cette chanson au primaire, nous avons fait des échauffements respiratoires, et vocaux, des exercices d’articulation avec le souffle. La mélodie est assez aiguë pour certains garçons, donc nous avons aussi chanté avec eux à l’octave inférieure. Elle est construite sur un air de Samba, Entre la première partie de la mélodie et la deuxième, un saut de septième demande une attention particulière pour placer le son et le souffle. Donc nous avons baillé, cherché la meilleure position et finalement nous l’interprétons debout, les pieds légèrement écartés, le dos droit et les épaules basses, les mains derrière le dos sans tirer exagérément sur les bras, juste pour garder la poitrine ouverte, et le menton pas trop haut pour ne pas écraser les sons. Dans l’ensemble l’interprétation avec la bande play-back est satisfaisante, il y a bien quelques lutins qui se roulent par terre et chahutent un peu, mais c’est vraiment bien, les élèves prennent cela très au sérieux et nous avons plaisir à chanter ensemble. Ecouter un extrait

l_automne

avatar_musiquePratique instrumentale : J’ai choisi « Manosque », une des petites pièces sur deux notes du recueil « Start «  de  Nicolas Berthe et André Dziedzuk), nous avons joué la mélodie d’abord à la flûte à bec, puis aux carillons, puis avec les bâtons musicaux (Boomwackers). Le travail consiste à jouer tous ensemble au même moment, à s’écouter et à prendre l’habitude de regarder le chef pour les départs et les fins de phrase. Par petits groupes de 7, tous les élèves ont joué chaque instrument à tour de rôle pour être dans chaque pupitre. Je les laisse installer le matériel pour trouver les notes dont on a besoin seuls, le la vient avant le si, de gauche à droite, et nous avons recopié aussi la partition au tableau, en décortiquant les signes musicaux : la portée, la clé de sol, les barres et mesures, la blanche, la noire, la demi-pause, les reprises, et la hauteur des notes (ligne / interlignes). haut_parleur_gif

Ecoute : Nous avons d’abord fait une série d’exercices oraux pour sentir quand le son bouge ou reste fixe, il monte, il descend, comment le nommer, le reproduire, l’identifier dans l’espace. Nous avons fait des dessins et avons chanté en faisant les gestes (sur place, monte, descend, descend puis remonte, etc). xenakis_portrait
Nous avons écouté « Metastasis » de Iannis Xenakis (période contemporaine) qui a beaucoup impressionné les élèves. Musique qui fait peur, qui ressemble à un moteur de machine à laver, premières impressions, puis nous avons recherché les différents mouvements (fixe, ascendant, descendant) et la succession des événements dans le temps. Nous avons remarqué également qu’il n’y avait pas de rythme régulier, que c’était comme improvisé. Un dessin (musicogramme) a clos la séance pour représenter les différents événements sonores, progression et climax de l’extrait. Là aussi, les élèves ont imaginé une expression corporelle sur cet extrait et c’est vraiment marrant à regarder, parce qu’ils se prennent très au sérieux et écoutent attentivement le moment où ils vont pouvoir se jeter par terre, comme après une explosion. J’adore…

Voici la video avec le graphique, vous pouvez suivre le déroulement de l’œuvre et l’écouter en entier.

ce lien-ci est particullièrement intéressant aussi mais incomplet.

saint_saensEnsuite nous avons comparé avec un 2e extrait « Personnages aux longues oreilles » extrait du « Carnaval des Animaux » de Camille Saint-Saëns (Période Moderne) et là, bien que nous ayons retrouvé un son fixe (le « hi » joué pizzicato par les violons dans l’aigu toujours à la même hauteur et les deux sons joués legato au mouvement descendant dans le medium des autres violons, le temps est mesuré (mesure à 3 temps) bien qu’il y ait une accélération progressive et un ralenti à la fin. Nous avons réalisé le deuxième musicogramme et comparé les deux formes d’écriture d’une partition (symboles, dessins, sans portée, et matériel d’écriture habituel). Cliquer sur le titre pour voir la video.

Finalement nous avons séparé la classe en petits groupes, la consigne étant de créer une partition avec des symboles simples , d’inventer une pièce courte avec au moins 3 événements sonores différents (solos, groupe ou tutti), avec des sons mesurés ou non, à hauteur déterminée ou non et à chaque groupe ont été distribués des instruments (carillon, bâton de pluie, tam tam, carillons, sanzas, djembés, bongos, triangle et maracas, becs de flûtes et boomwaen gros) pour répéter le morceau. Cet exercice est assez éprouvant pour les nerfs, mais j’y tiens, cela me permet de bien connaître les élèves, leur comportement dans le groupe et face au travail, leur assurance ou leur timidité. De plus la réutilisation du matériel musical est précieuse pour rappeler les paramètres, leur importance pour exprimer et raconter une histoire, décrire une atmosphère. Ensuite chaque groupe a interprété son morceau devant les autres.

compo1
compo2

Fiche de présentation de la 1ère séquence

fiche_s_q_1