cl__de_sol_gif

Chants: "Dona Dona" chanson traditionnelle en yiddish dont vous avez la video (chant: Joan Baez en anglais), les paroles et la partition ici. Voici la version originale en yiddish par Chava Alberstein.

"Nuit et Brouillard" de Jean Ferrat, un classique. Une professeur de français m'a dit qu'elle leur passerait un extrait du film en cours, et je suis agréablement surprise de l'accueil fait à ces deux chansons par mes élèves. Car la chanson en yiddish est assez difficile à prononcer, et je ne pensais pas qu'ils aimeraient celle-ci. Je les aime bien, ces 3èmes, cette année, décidément. Même si ce sont d'incorrigibles bavards, leur motivation est rafraîchissante.

pratique instrumentale: "Erev Shel Shoshanim" (que l'on peut aussi chanter, mais en Hébreu). Les paroles, la partition sont ici. Nous l'interpréterons à la flûte. 

Ecoutes:haut_parleur_gif

messiaen2"Quatuor pour la fin des temps" (extraits) d'Olivier Messiaen. Une oeuvre de 1940, écrite par le compositeur lors de sa captivité en Silésie, au Stalag VIII, à Görlitz. Le quatuor fut écrit pour clarinette, violon, violoncelle et piano, seuls instruments disponibles sur place. L'oeuvre fut jouée au camp en 1941. Nous écouterons "Liturgie de cristal", "Abîme des oiseaux", "Danse de la fureur pour les sept trompettes" et "Louange à l'immortalité de jésus".

"Je vis un ange plein de force, descendant du ciel, revêtu d'une nuée,ayant un arc-en-ciel sur la tête. Son visage était comme le soleil, ses pieds comme des colonnes de feu. Il posa son pied droit sur la mer, et son pied gauche sur la terre, il leva la main vers le ciel et jura par celui qui lit dans les siècles des siècles, disant: "Il n'y aura plus de temps. Mais au jour de la trompette du septième ange, le Mystère de Dieu se consommera". C'est cette formule, "il n'y aura plus de temps", que Messiaen tentera de transposer musicalement, en plaçant le temps comme objet de réflexion, peut-être pour exorciser l'épreuve du temps vécu au Stalag, ce travail lui permettant d'instaurer un lien essentiel entre le théorique et le musical.

"Liturgie de cristal" (1er mouvement)

"Louange à l'immortalité de jésus" (8ème mouvement)

Une page intéressante pour les représentations de la guerre en musique (nombreuses oeuvres citées par époques). Pour les copains profs qui passeraient par là...Pour ma part, j'hésite encore pour une oeuvre périphérique entre le "Thrène à la mémoire des victimes d'Hiroshima", de Penderecki, "Different Trains" de Steve Reich, ou "Nuits" de Xenakis. Steve Reich me paraît plus approprié dans la mesure où il est question dans cette séquence de la question de composer de la musique lorsqu'on est en captivité.

Pour toi, Hypnos, des liens pour visionner le film Nuit et brouillardpremière partie deuxième partie troisième partie  quatrième partie cinquième partie  sixième partie septième partie  huitième partie

Mais aussi un documentaire sur les justes. Tous ces gens qui risquèrent leur vie pour sauver des enfants et des familles juives de l'horreur. J'ai lu un livre sur les justes allemands dernièrement: "Encore une heure de gagnée" de Schneider. Très bien documenté et un petit peu réconfortant.