GAILLARDE:  Danse de cour de la Renaissance, à 3 temps dans un mouvement animé, qui fournit aux danseurs l'occasion d'éblouir leurs cavalières par une démonstration de force et d'agilité. Elle succède  presque toujours à la Pavane (danse lente, dont le caractère est à l'opposé). Devenue une danse stylisée au XVIIème siècle (on ne la dansait plus), elle subsiste dans les oeuvres d'orgue et les Suites instrumentales anciennes, où elle se place après la Pavane. Mais on ne la trouvera plus dans la Suite classique.

exemples de Gaillardes écoutées en classe: "Pavane et Gaillarde d'Angleterre" (anonyme)

GAMME: C'est la succession des notes d'un Mode, disposées en un mouvement ascendant ou descendant. Ce qui différencie les gammes, c'est la répartition des Intervalles entre les notes et la hauteur absolue de celles-ci. Elles peuvent être diatoniques ou chromatiques. La gamme s'étend de Tonique à Tonique (Do tonique de la gamme de Do: de do à do). Le nom des notes de la gamme a été déterminé par Guido d'Arezzo, au XIème siècle, à partir de certais mots de "l'hymne à Saint-Jean" dont voici la partition.

hymne___saint_jean

oui, je sais, çà fait pas pro. 'pas grave...

GAVOTTEC'est une danse française (dansée au XVIème siècle), originaire de Gap (d'où le nom, les habitants étant appellés les "gavots"). De rythme binaire (2/2), de mouvement modéré, plutôt vif, elle comporte 2 parties avec reprises et commence sur le 2ème temps (3ème noire de la mesure). Dans la Suite instrumentale, on la trouve généralement après la Sarabande. Elle alterne souvent avec une seconde Gavotte ( jouant le  rôle de Trio, comme dans le Menuet et la Bourrée). La 2nde Gavotte peut avoir un caractère de musette (composition sur une note de basse persistante).

GIGUE: Danse ancienne, considérée comme originaire de Grande-Bretagne où elle était très répandue pendant l'époque élisabéthaine, avant de pénétrer en France. Cependant Grove pense qu'elle serait plutôt italienne. En Anglais, "jig" signifie "sautiller", en italien " la giga" est une sorte de vièle à archet. Le rythme est binaire ou ternaire, mais toujours en triolets ou en valeurs pointées (3/8, 6/8, 12/8...parfois 2/2 ou 4/4) et le mouvement est très vif. Formée de 2 sections avec reprises, elle termine généralement la Suite instrumentale. Chez Bach, toutes les Suites Anglaises, les Suites Françaises et les Partitas se terminent par une gigue. On en trouve chez Haëndel aussi. La Gigue est presque toujours l'occasion d'un travail d'Imitation, voire prend une forme fuguée (chez Bach par exemple).

exemples de Gigues écoutées en classe: "Gigue" de la 1ère partita de J.S.Bach.

HABANERA: Danse Espagnole chantée, d'origine afro-cubaine, introduite d'abord à La Havane par les esclaves noirs (d'où son nom). Elle fut appelée aussi en Espagne "contradanza criolla". Son rythme caractéristique est le suivant:

habanerale mouvement est assez lent ("d'un rythme las", écrit Ravel dans sa "Rapsodie espagnole).