LE SLAM

. Le Slam, un art oratoire en pleine expansion.

Le Slam est pratiqué le plus souvent dans des Bars ou dans les centres culturels, cinémas, restaurants, salles de spectacles et dans tous lieux où poètes et spectateurs peuvent être réunis. Le mot "Slam" vient de l'anglais et signifie "claquer" ou "balancer". Il s'agit en effet de faire "claquer" des mots à l'oreille du spectateur, afin de le surprendre, par le style et la rythmique employée par le slameur. Le principe d'une "slam session" est le suivant: un animateur ou un "Maître de Cérémonie" inscrit les personnes souhaitant déclamer leurs textes sur une liste et invite ensuite chaque slameur à s'exprimer pendant trois à cinq minutes, a cappella, sur la scène prévue à cet effet. Toute personne, quelle que soit son origine, sa langue maternelle, son âge, son milieu social et ses opinions dispose d'un temps de parole et d'écoute, dans une totale liberté de style. L'animateur n'a aucun droit de regard sur le contenu du texte. Le Slam est avant tout un moment de partage et d'écoute basé sur le principe de la liberté d'expression. Le Slam est ainsi un outil de démocratisation et un Art de la performance poétique. Le Slam est le lien entre écriture et performance, encourageant les poètes à se focaliser sur ce qu'ils disent et comment ils le disent. Une scène Slam est un événement à l'occasion duquel des poètes présentent leur travail et sont jugés par le public.

. Le Slam est né en 1984 lorsque Mark Smith, ouvrier en bâtiment et poète, mit en place un jeu de poésie dans un club de Jazz de Chicago. Il cherchait à donner un nouveau souffle aux scènes ouvertes de poésie en faisant participer le public aux scènes.

Mark Smith indique ainsi qu'il "détestait les scènes ouvertes de poésie -  souvent longues et ennuyeuses". Son but était de créer une mise en scène ludique pour améliorer la qualité du spectacle. Mais aussi de mettre à mal la notion de qualité dans la poésie: quelques personnes, membres d'un jury arbitraire, exprimaient leur goût subjectif.

. Il a suscité un engouement populaire qui lui a permis peu à peu de se propager à New York, puis jusque dans le monde entier.

En France, où les spectacles de poésie étaient confidentiels avant les années 90, diverses pratiques poétiques oratoires se sont trouvées confondues sous le nom de Slam. Le terme est donc aujourd'hui souvent appliqué à des pratiques riches et diverses: joutes, spoken word, one-man show poétique, lecture de poètes choisis (invités ou co-optés, comme au Musée du Louvre en 2006), prestations médiatiques d'artistes issus de la scène Slam...jusqu'aux scènes ouvertes de poésie, qui y sont majoritaires. En France, le Slam se développe en particulier sous l'impulsion du poète performeur Pilote le Hot.

Il existe maintenant la fédération française de Slam Poésie (FFDSP).

. Les règles des scènes de Slam:

Les règles des scènes ouvertes de poésie sont:

.inscriptions ouvertes à tous et à toutes.

.performance a cappella

.absence de décorations sonores, lumineuses ou vestimentaires.

.liberté de l'expression.

.temps de parole de trois minutes maximum.

La grande majorité des scènes appliquent ces règles de base, même si quelques unes, rares, accueillent les musiciens.

Les règles des joutes de poésie y ajoutent:

.un jury, choisi au hasard dans la salle, note les poètes ou équipes de poètes (poèmes collectifs)

.On doit être l'auteur du texte que l'on présente au public.

.le but du jeu n'est pas de gagner ou ce que l'on gagne - le but du jeu est la poésie.

abdalmalik

Abd al Malik (album "Gibraltar")

  "12/09/2001

 

grand_corps_malade

                                 "j'ai oublié" grand corps malade (album "Midi 20")

et pilotelehotPilote le Hot